L’Ambassade participe à la commémoration du 82ème anniversaire des combats de la Somme de mai à juin 1940 et de la bataille d’Airaines des 5-6 et 7 juin 1940

 

 

L’Ambassade Haute Représentation de la République gabonaise près la République française et Représentation permanente du Gabon auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)  informe de ce que SE Madame Liliane MASSALA, Ambassadeur Haut Représentant du Gabon en France, accompagnée de SE Madame Annick Rachel OGOULA AKIKO, ép. OBIANG MEYO, Ambassadeur, Délégué permanent du Gabon auprès de l’UNESCO et du personnel de l’Ambassade, s’est rendue à Airaines (France), le dimanche 5 juin 2022, à l’invitation de Monsieur Albert NOBLESSE, Maire d’Airaines, dans le cadre des commémorations des combats de la Somme et de la bataille d’Airaines.

Comme il est de coutume chaque année, cette rencontre est l’occasion de rassembler la communauté gabonaise et la population de la ville d’Airaines autour de la mémoire des soldats du 53ème RICMS et particulièrement de la 7ème Compagnie qui avait à sa tête un soldat français d’origine gabonaise, le Capitaine Charles N’TCHORERE, devenu le symbole de l’héroïsme dont ont fait preuve les tirailleurs sénégalais pendant la 2ème guerre mondiale. Ces moments de recueillement et de souvenir ont été ponctués par une messe en l’église Saint Denis d’Airaines qui servit d’infirmerie lors de ces batailles, puis d’une cérémonie au Monument du Capitaine N’Tchoréré avec dépôts de gerbes et hymnes nationaux gabonais et français. Les commémorations se sont ensuite déportées du côté du cimetière militaire de la commune de Condé-Folie pour y déposer des gerbes à la mémoire des 3210 soldats qui y reposent désormais; avant de se rassembler à nouveau sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Airaines pour la cérémonie de la Stèle du 53ème RICMS. Ce devoir de mémoire a revêtu une dimension particulière cette année, à travers l’inauguration d’une sculpture monumentale de 6,42 m de haut. Cette œuvre de l’artiste Christian LAPIE, « Les forêts étrangères », faite de troncs d’arbres calcinés, évoque à la fois les combats meurtriers, et les conséquences de la guerre sur la population civile.

Des allocutions de circonstances ont été prononcées avant l’inauguration de ladite sculpture. D’abord, celles de Monsieur Albert NOBLESSE, Maire de la commune d’Airaines et de son adjoint Monsieur François ROUILLARD, parallèlement Président de l’association des amis de l’histoire d’Airaines et du 53 ème RICMS, qui ont rappelé l’histoire de ces combats. Ensuite, celle de l’artiste sculpteur  qui a expliqué le choix de la couleur noire pour cette œuvre, qui représente pour lui le symbole de l’éternité, « afin que nous n’oublions jamais ce passé commun ». Puis, s’en sont suivies les interventions de Monsieur Emmanuel MAQUET, Député dans la troisième circonscription de la Somme, et de Monsieur Robert POIRET, habitant de la commune qui a raconté avec émotion, ces moments douloureux qu’il a vécus lorsqu’il avait tout juste 9ans.

Enfin, Madame l’Ambassadeur Haut Représentant a clôturé ces moments en saluant l’initiative remarquable des Airainois au nom des plus hautes autorités gabonaises, à honorer la mémoire de tous ces soldats africains en général, et de notre héros le capitaine NTCHORERE, en particulier.

En marge des commémorations, les autorités municipales d’Airaines ont rappelé leur souhait de voir se raffermir les liens de fraternité qui les unissent au Gabon par le jumelage de la ville d’Airaines et celle de Libreville, ville de naissance du Capitaine N’TCHORERE, précisément la mairie de Glass dans le 4ème arrondissement. Il a été convenu l’organisation de séances de travail avec l’Ambassade afin d’identifier les principaux axes de collaboration à proposer rapidement aux autorités respectives à travers un projet de coopération.