À l'invitation de Canal +, Son Excellence Madame Liliane MASSALA a pris part à la projection en avant première de la série gabonaise "EKI" au cinéma l'Arlequin ,le 06 mai dernier à Paris.

 

La problématique du genre, chère à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, est soutenue par les femmes gabonaises à travers le cinéma, dans la nouvelle série Eki.  La féminité, la maternité, le mariage, le divorce et autres discriminations sont autant de moments et de circonstances qui nous interpellent toutes, et pour lesquels nous nous battons à l’unisson partout dans le monde.

La production de EKI, nouvelle série de CANAL+ORIGINAL, portée par trois gabonaises : Madame Nelly BELVAL (productrice et interprète du rôle principal), Madame Linda BONGO ONDIMBA (auteure), et Madame Nadine OTSOBOGO (réalisatrice), illustre parfaitement cet engagement de la Femme à prendre en main son destin. Avec une sensibilité singulière, elles ont souhaité raconter le parcours d’une juge aux affaires familiales, tout en décryptant la société gabonaise d’aujourd’hui et la place de la femme dans cette société africaine en pleine mutation.

Cette série est à la fois un message et un plaidoyer, dans un contexte d’inégalités où les femmes ont longtemps été dépourvues de leurs droits et exposées à toutes les velléités de dévalorisation sociale. Elle dresse le portrait d’une société regorgeant des femmes fortes, épanouies, dignes, actives, courageuses, méritantes et militantes. Une société dans laquelle le droit bannit tous les clivages dégradants et qui reconnaît aux femmes des capacités égales à celles des hommes.

Pour le grand public et les adeptes du 7ème art, EKI est une locution de la coutume « Fang » du Gabon qui, selon les contextes, exprime « l’interdit », « le Sacré », ou « l’inviolable ».

En sa qualité d’Ambassadeur Haut Représentant de la République gabonaise près la République française, S.E Madame Liliane MASSALA s’est dit être fière et ravie de voir notre culture traverser les frontières et être mise à l’honneur en France, centre mondial de la culture et pays de longue tradition audiovisuelle.

Elle s’est également réjouie de l’appui du Groupe CANAL+, leader dans l’édition de chaînes premium et de chaînes thématiques à l’international, à cette œuvre de grande qualité, la douzième création originale de CANAL+ en Afrique, et surtout la deuxième série gabonaise du réseau après « Mami Wata et le Mystère d'Iveza ».